Guy Martin, un artiste en cuisine au Grand Véfour

guy martin

Son action


Développant divers projets, Guy Martin conserve les rênes de son restaurant gastronomique avec talent, générosité et simplicité.



Premier pas


Né le 3 février 1957, à Bourg Saint Maurice, Guy Martin grandit dans une famille qui lui transmet les plaisirs de la table. Éduqué sans interdits, il vit au rythme des saisons. Pour gagner sa vie, il devient pizzaïolo en 1976.
Le hasard va lui mettre entre les mains le livre Gastronomie pratique d'Ali-Bab. L'ouvrage est une révélation pour le jeune homme qui chaque soir, expérimente seul des recettes parmi les 5000 présentées. Ce bagage en poche, il décroche un emploi dans un restaurant d'Annecy. Il poursuit sa carrière dans les Relais & Châteaux, au Château de Coudrée, puis au Château de Divonne, dont il devient le directeur et le chef de cuisine à l'âge de 26 ans. Il y obtient sa première étoile six mois après son arrivée et sa deuxième en 1990.



guy martin

Le 1er novembre 1991, il fait son entrée au Grand Véfour (Paris, 75001), propriété du célèbre chef Raymond Oliver de 1948 à 1984, ensuite de la famille Taittinger puis d'un groupe d'investissement américain, jusqu’à ce qu’en 1991, Guy Martin l’acquiert.
Dans la galerie du Beaujolais, Le Grand Véfour, anciennement nommé Café de Chartres dès 1784, donne sur les Jardins du Palais-Royal. Dès 1820, le restaurant de Jean Véfour est fréquenté par les personnalités du Tout Paris. Restauré dans un décor Second Empire, il possède des boiseries sculptées et des toiles peintes fixées sous verre.
Guy Martin propose depuis 1991 des recettes inventives et gaies qui lui ont valu l'obtention des plus importantes distinctions nationales mais aussi internationales (élu chef du 21e siècle au Japon et classé parmi les sept meilleurs cuisiniers du monde). Il s'inspire de ses voyages, de son goût pour la culture japonaise, et chaque semaine, dans son émission « Epicerie Fine » pour TV5Monde il met en valeur les produits. L'élément primordial pour sa création demeure l'art et les artistes, qui lui inspirent les couleurs, les structures et les saveurs de sa cuisine. C’est une cuisine plaisir-bien-être.